Réussir son intégration à l’étranger

Arrêter
Paris Translate

S’intégrer à l’étranger: 5 conseils pour réussir son intégration à l’étranger


Découvrir une nouvelle culture, s’adapter à un pays étranger, trouver le bon équilibre entre l’adaptation à un environnement différent et la préservation de sa propre identité… Réussir son intégration dans le pays d’accueil passe par de nombreuses étapes et constitue l’un des principaux défis de l’expatriation, surtout si l’on souhaite vivre durablement à l’étranger. Selon le rapport 2011 de l’Observatoire de l’expatriation, 83% des expatriés estiment que la compréhension de la culture du pays est le facteur le plus important pour une mobilité réussie. Dans cet article, vous trouverez 5 conseils pour réussir votre intégration et la rendre durable.

Pensez également à faire traduire vos documents officiels par un traducteur assermenté. Notre bureau de traduction sur Paris propose des traductions officielles certifiées à partir de 45 EUR par page.

Réussir son intégration à l’étranger : 5 conseils Apprenez la langue du pays.

Que vous partiez à l’étranger sans parler la langue ou avec seulement quelques connaissances de base, vous vous heurterez inévitablement à la barrière de la langue. Si la maitrise de l’anglais permet de s’en sortir » dans de nombreux pays non anglophones, il est indispensable de maitriser la langue de votre pays d’accueil pour pouvoir réussir votre intégration. en effet, au-delà des aspects purement pratiques, la maîtrise de la langue est un facteur d’intégration indéniable, vous permettant de communiquer avec tout le monde et de vous sentir à l’aise. Maitriser la langue vous permettra de pouvoir vous exprimer correctement, sans effort pour partager de bons moments avec des personnes que vous appréciez. C’est également un challenge intéressant permettant d’apprendre de nouvelles choses.

Vous êtes de plus dans les meilleurs conditions pour apprendre une langue. En étant déjà dans votre nouveau pays, vous aurez de nombreuses possibilité pour pratiquer quotidiennement et de manière ludique. Vous pourrez également commencer à apprendre la langue avant votre séjour à l’étranger via des films ou encore des cours. Vous apprendrez beaucoup par la pratique, soyez régulier, assidu et motivé. Chacun a ses propres méthodes pour apprendre la langue, s’améliorer ou devenir bilingue : suivre des cours intensifs, regarder la télévision et lire la presse locale, participer à des activités de groupe, rejoindre une association d’échange linguistique, etc. Le meilleur conseil est d’avoir un(e) ami(e) local(e), mais l’amour est difficilement prévisible et c’est très bien ainsi.

Réussir son intégration à l’étranger : Explorez votre nouveau lieu de vie comme un local

Et s’il fallait se perdre un peu pour vraiment découvrir un nouvel endroit ? Pour vous sentir chez vous dans votre pays d’expatriation, ne vous contentez pas de mémoriser votre itinéraire de la maison au bureau ou d’avoir visité les sites incontournables, comme le ferait un touriste de passage. Pour comprendre les spécificités d’un pays, trouver des adresses favorites et dénicher des petits paradis, il faut partir à l’aventure et sortir des sentiers battus en s’éloignant progressivement des grands circuits touristiques, en explorant la ville avec des amis ou des expatriés qui y sont depuis longtemps, ou en organisant un road trip: Achetez un vélo, marchez et faites vous des amis locaux pour connaitre les meilleurs adresses de la ville dans laquelle vous habitez.

Réussir son intégration à l’étranger : Adoptez le mode de vie des locaux

À peine avez-vous posé vos valises en Thaïlande que vous vous précipitez dans un supermarché spécialisé pour essayer de trouver les produits que vous consommiez dans votre pays d’origine. En tant qu’expatrié vivant aux États-Unis depuis quelques mois, vous regardez principalement les chaînes de télévision étrangères qui vous sont familières, vous vous intéressez beaucoup à la communauté des expatriés et vous passez des heures sur Zoom… Si cela peut être rassurant au départ, cela ne facilite pas votre adaptation dans votre pays d’adoption.

Afin de s’imprégner d’une culture, il faut la vivre et l’expérimenter tout en ne faisant pas preuve d’ethnocentrisme: autrement dit, ne pas juger à partir de sa propre culture: éloignez-vous de temps en temps de votre cercle d’amis expatriés, goûtez à la nourriture locale, assistez à des événements culturels, familiarisez-vous avec d’autres règles de politesse… En d’autres termes, laissez-vous surprendre. Le but n’est pas de devenir quelqu’un d’autre et d’adopter toutes les habitudes locales, mais de découvrir réellement la culture du pays dans lequel vous vivez. Pourquoi pas ne pas se lier d’amitié dans un premier temps avec des expatriés en vous forçant à vivre avec des locaux.

Réussir son intégration à l’étranger :Construire une vie sociale

La capacité à nouer des contacts à la fois avec les locaux et avec les autres expatriés est-elle un facteur déterminant pour la réussite d’une expatriation ? Un nouvel arrivant peut apprendre autant des deux côtés. Le fait de côtoyer des expatriés qui ont déjà une certaine expérience du pays permet non seulement d’éviter un éventuel isolement à l’arrivée, mais donne également de nombreux conseils pratiques : Ouverture d’un compte bancaire local, médecins recommandés, fonctionnement du système de santé et choix d’une assurance pour expatriés, écoles, renouvellement du permis de travail… Repérez les réseaux et associations d’expatriés et… échangez !

Après une première période à l’étranger, le fait de nouer des relations avec les locaux vous permettra d’élargir vos connaissances sur le pays et de développer un sentiment d’appartenance. Selon les pays, il est plus ou moins difficile d’entrer en contact avec la population locale, mais profitez de toutes les occasions : activités associatives, sorties scolaires, environnement professionnel, couchsurfing, amis d’amis…

Réussir son intégration à l’étranger : Gardez un lien avec votre pays d’origine

Un séjour à l’étranger change certes le regard que vous portez sur votre pays d’origine, mais l’intégration ne signifie pas que vous devez abandonner votre culture d’origine. Dans tous les cas, si un premier effort d’intégration est indispensable pour réussir son intégration, il est également indispensable de créer à terme des liens avec son pays d’origine Tout est une question d’équilibre. Le défi consiste plutôt à construire une sorte de double culture. Il est donc préférable de garder le contact avec les amis et la famille que vous avez souvent laissés temporairement derrière vous. Les réseaux sociaux, les e-mails et les visites occasionnelles dans votre pays d’origine peuvent également contribuer à atténuer le choc du retour de l’étranger.

Vous pouvez également vous faire des amis avec d’autres expatriés. C’est souvent le cas dans les grandes villes comme Berlin ou même Barcelone et New York. Avoir des amis qui parlent votre langue maternelle et connaissent votre culture vous apportera un équilibre indispensable à une bonne intégration.

Paris
%d blogueurs aiment cette page :